Tout d’abord je commencerai par l’élément indispensable avant de partir avoir un passeport en règle avec au minimum six  mois de validité. 

               Vous allez visiter des micros états indépendants  et très fiers de l’être. Par conséquent  ils sont aussi très protocolaires et  rigoureux. Respectez bien les règles de navigation et faites bien vos clearences entrée sortie . Vous pouvez aussi les faire ne même temps pour les courtes escales. il y en va de votre sécurité, on sait que vous êtes passé par la, même si les bateaux sont équipés de tracker, mais aussi si quelqu’un tombe malade ou se fait mal et doit débarquer pour bénéficier de soins médicaux se sera beaucoup plus  simple.

Faire ses courses en Martinique requiert parfois de la patience, surtout lorsque l’on vient d’arriver. Vous arrivez le samedi et les martiniquais font leur courses aussi. Les produits ne sont pas toujours les mêmes, ou bien ils sont introuvables. Pour celui qui adore cuisiner c’est souvent déprimant  de ne pas trouver un produit essentiel à une recette. Il vous faudrait faire plusieurs supermarchés. Et puis après il vous faudra encore de la patience lors de votre passage en caisse. Ce n’est pas les mêmes cadences. Les caissières connaissent tout le monde ou presque. Donc toujours un petit mot gentil pour un cousin, donner des nouvelles d’un autre. Apres il vous restera a acheminer tout cela à bord tant bien que mal, sous une chaleur accablante.

 Vos  courses  coûterons  beaucoup plus chère qu’en métropole. Et pour cause Il faut charger les containers soigneusement sans perdre de place, puis les acheminer vers les ports  puis les charger sur un bateau et un fois arrivé sur place décharger, dispatcher. Il s’ensuit des augmentations de l’ordre de 60 à 90% parfois beaucoup plus.

Disponibilité de certains produits : comme les produits sont importés, on ne trouve pas forcément tout ce que l’on veut. Il arrive parfois qu’une semaine vous trouviez des fraises – attention à votre porte monnaie – et que la semaine d’après il n’y en ait plus du tout. Surtout concernant les produits frais ou à courte durée de vie comme les fromages charcuteries.

Variation de prix d’une semaine à l’autre : On ne s’étonne pas si un produit se retrouve augmenté de quelques euros d’une semaine à l’autre. C’est aussi la loi de l’offre et de la demande. Le prix du fioul...

Rupture de stock : Ah ça, ça arrive fréquemment. Surtout en période de fêtes ou de gros arrivages touristique.  Il se peut même que la moitié d’un rayon soit vide et comme il y a parfois le port  bloqué quelques jours par des grévistes, mais aussi du temps sur le continent. Sans parler des mauvaises conditions de mer sur l’atlantique.  Quand la métropole s’enrhume la Martinique tousse…

Attention aux dates limites de péremption : vous vous apercevrez vite qu’ici les dates ne vont pas bien loin, surtout quand c’est du frais. Et pire encore, dans les rayons on trouve souvent des produits périmés !! Régulièrement je tombe sur du fromage et la date limitée consommation est dépasser de 1 jour – Bien sur je regarde bien tout le temps– Mais on arrive quand à se faire avoir....